• Lire la suite...


    votre commentaire
  • Lire la suite...


    votre commentaire
  • Lire la suite...


    votre commentaire
  • Notre école "Collège Notre Dame du Balamand"  est localisée à Kelhat à une dizaine de kilomètres de Tripoli dans la Caza (région administrative) de Koura. Pour l'année scolaire 2013-2014,  elle compte 1444 élèves inscrits de la maternelle jusqu'à la terminale. Elle dispose aussi d'une garderie.   Il y a en moyenne quatre classes par sections.

    Concernant le cycle primaire , les élèves ont 30 heures de classe par semaine sur cinq jours. 7 heures sont consacrées à l'étude de la langue française. Les mathématiques sont enseignés en langue française à raison de 5 heures par semaine ainsi que les sciences à raison de 3 heures hebdomadaires. Il faut ajouter la période des T.I.C.E. (1 heure par semaine), la période de civisme (1 heure par semaine) et la période de théâtre qui alterne entre l'usage du français et l'arabe (1 heure par semaine). Nous sommes également abonnés à l'Institut Français de Tripoli en vue d'emprunter des ressources. Il nous arrive de participer à des projections de films ou à des ateliers pédagogiques. Les élèves étudient leur langue maternelle l'arabe avec un volume horaire identique au français et l'anglais en troisième langue à raison de deux heures par semaine.

    L'éducation numérique n'est pas obligatoire mais vivement encouragée. Depuis plus de dix ans, notre école  a mis en place une salle d'ordinateurs pour le cycle primaire et secondaire. Depuis cette année, nos élèves ont des supports basés sur le B2i. Nous appliquons les compétences du B2i dans la réalisation de projets collaboratifs tels que la participation à des ateliers d'écriture, à des ateliers numériques, à  des concours, à des correspondances et à des blogs francophones.

    Les activités créatives telles que les arts plastiques ou le théâtre sont privilégiées car elles renforcent la confiance des élèves à s'exprimer.

    L'éducation au développement durable est traitée comme une thématique pendant le cours de sciences et de civisme. Notre école a choisi de la mettre en avant en faisant appel à des associations locales telles que Zero waste Act. Nous nous sommes engagés, via un contrat,  à trier nos déchets papiers, plastiques, aluminium et métaux. Nous les remettons à cette association en vue d'un recyclage. Ils nous fournissent des poubelles spécifiques, des activités de sensibilisation sous forme de défis et ils garantissent une collecte bimensuelle des déchets triés. Ajouté à cela, nous tentons de sensibiliser la jeune génération en favorisant des activités propices à l'environnement, à une nutrition équilibrée et à la préservation du terroir. Pour l'année 2014,   nos  élèves de CM2 ont le projet de produire un jardin à côté de l'école.

    L'énergie solaire est aussi une thématique récurrente. Les chauffe-eaux solaires se multiplient et pour la première fois cette année des lampadaires solaires ont été installés, à l'initiative de l'Etat,  sur les bords des routes et près de l'école. Les coupures d'électricité quotidiennes nous obligent à utiliser un générateur qui endommage l'infrastructure informatique. Nous sommes donc intéressés par l'option de l'énergie solaire étant donné le taux élevé d'ensoleillement.

    D'une manière générale, notre objectif est de responsabiliser et d'éduquer nos élèves à la biodiversité et au développement durable en lien avec les autres pays de la Méditerranée. A nos yeux,   des projets collaboratifs ont une meilleure capacité de mutualiser les efforts et d'adopter une attitude citoyenne. 


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique